Aliments à éviter pour une meilleure performance physique

37
Partager :

Pour améliorer sa performance physique, il est important de faire attention à son alimentation. Certains aliments doivent être évités ou limités. Les aliments riches en sucre et en gras, comme les pâtisseries et les fritures, peuvent entraîner une fatigue rapide et une baisse d’énergie. Il est aussi préférable de limiter les produits ultra-transformés qui sont souvent riches en sel, en sucre et en matières grasses. Les boissons alcoolisées doivent être réduites car elles entraînent une déshydratation et une diminution des performances. Les aliments allergènes tels que les noix ou les fruits de mer doivent être évités avant l’exercice pour éviter tout risque de réaction allergique.

Évitez les aliments sucrés et gras

Les aliments riches en sucre et en gras sont souvent très appréciés, mais ils ne font pas bon ménage avec une activité physique intense. Les pâtisseries, les biscuits et autres produits sucrés peuvent augmenter rapidement le taux de glucose dans le sang, entraînant un pic d’énergie suivi d’une chute brutale. Cette fluctuation peut affecter les performances pendant l’effort et provoquer une sensation de fatigue.

Lire également : Quels sont les 4 ingrédients indispensables de la bière artisanale ?

De même, les aliments riches en matières grasses tels que la charcuterie ou les fritures ont tendance à ralentir la digestion et à affaiblir la concentration du sportif. Ils peuvent aussi causer des douleurs abdominales ou des nausées chez certains individus.

Pour éviter ces problèmes, vous devez privilégier les sources saines de glucides comme les fruits frais ou secs ainsi que des aliments riches en protéines comme les légumineuses, viandes maigres ou poissons. Ces derniers permettent aussi au corps de récupérer plus rapidement après l’effort grâce aux acides aminés qu’ils contiennent.

A lire en complément : Tout savoir sur les protéines de lactosérum en 8 min

Si vous cherchez à améliorer vos performances physiques lors d’une séance sportive intensive, optez plutôt pour une alimentation équilibrée composée principalement d’aliments sains et naturels plutôt que de ceux qui sont transformés industriellement.

Limitez les produits ultra-transformés

En plus des aliments riches en sucre et en gras, les sportifs devraient aussi éviter les produits ultra-transformés. Ces produits sont souvent pauvres en nutriments essentiels tels que les vitamines et les minéraux, mais riches en sel, additifs alimentaires et autres substances peu recommandables.

Les chips, biscuits apéritifs, sodas ou encore pizzas surgelées font partie de ces aliments ultra-transformés. Ils sont généralement très pratiques pour manger rapidement sur le pouce, mais leur consommation régulière peut nuire à la santé et aux performances physiques.

Effectivement, ces aliments ont un impact négatif sur l’organisme car ils ont une faible densité nutritionnelle. La plupart d’entre eux contiennent de grandes quantités de sucres ajoutés qui peuvent causer une augmentation soudaine du taux de glucose dans le sang ainsi qu’une inflammation chronique.

Certains ingrédients présents dans les produits ultra-transformés, comme les acides gras trans ou certains colorants artificiels, peuvent affecter la capacité du corps à absorber correctement certains nutriments essentiels. Cela peut entraîner une carence nutritionnelle malgré une alimentation apparemment équilibrée.

Certains sportifs choisissent même d’éliminer complètement ces produits de leur alimentation afin d’améliorer leurs performances physiques. Si vous cherchez à améliorer vos performances sportives, pensez à bien prendre en compte les problèmes liés aux produits ultra-transformés.

Réduisez la consommation d’alcool

Les boissons alcoolisées sont également à éviter pour les sportifs soucieux de leur santé et de leurs performances physiques. En effet, l’alcool a un impact négatif sur la récupération musculaire et peut également affecter le sommeil, essentiel pour une bonne performance physique.

L’effet de l’alcool sur le corps est multiple. Il agit comme un diurétique en augmentant la production d’urine, ce qui peut causer une déshydratation rapide chez les sportifs. Il altère la capacité du foie à produire du glucose, ce qui peut entraîner une baisse des niveaux d’énergie.

Lorsqu’il est consommé avec modération pendant des occasions spéciales ou sociales occasionnelles, l’alcool ne représente pas nécessairement un danger significatif pour les athlètes. Certaines boissons alcoolisées sont pires que d’autres en termes de contenu calorique ainsi qu’en teneur en sucre ajouté. Les bières légères peuvent être de meilleures choix que les vins forts ou autres spiritueux, mais cela reste toutefois très relatif étant donné que même ces options ont tendance à contenir beaucoup plus de calories et donc peuvent potentiellement être plus nuisibles pour votre organisme qu’une option non-alcoolisée.

Si vous cherchez à améliorer considérablement vos performances sportives, réduire votre consommation d’alcool est une étape importante à envisager.

Évitez les allergènes avant le sport

Au-delà de l’alcool, il faut mentionner que certains aliments peuvent provoquer des réactions allergiques chez les sportifs. Ces réactions peuvent varier en gravité et affecter la performance physique.

Les principaux aliments allergènes à éviter avant l’exercice sont le blé, le soja, les produits laitiers, les fruits secs (noix), ainsi que certains fruits de mer comme les crustacés ou encore les poissons.

Il faut noter qu’il s’agit ici d’un sujet délicat qui nécessite une attention particulière chez chaque individu. Les allergies alimentaires ne sont pas toutes aussi simples à identifier et chacune peut avoir un impact plus ou moins grave sur la santé du sportif.

Le mieux pour éviter tout risque serait alors de consulter un médecin spécialisé dans ce domaine afin d’identifier rapidement ces allergies et limiter leur impact sur vos performances physiques. Pour être sûr de faire le bon choix en termes d’alimentation avant l’effort physique intense, vous pouvez aussi demander conseil auprès d’un diététicien compétent qui sera en mesure de vous recommander une alimentation équilibrée répondant aux besoins spécifiques liés au type et à l’intensité des exercices choisis.

Partager :