Éliminer un gros ventre : quel sport pratiquer ?

28
Partager :

Avoir un bidon à la place d’un ventre plat est sûrement le plus inesthétique des excès de poids. Par ailleurs, il s’agit d’un des gras les plus difficiles à déloger. Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas tout mettre en œuvre pour son élimination. Le gros ventre ne résiste pas à la volonté de fer, au sport et à une bonne hygiène de vie.

Le cardio-training pour perdre du gras

Dans l’absolu, il n’est pas réellement possible de cibler particulièrement le gras du ventre. Quelle que soit la méthode choisie, ce sont tous les gras du corps qui fondent presque en même temps. Et curieusement, le gras du ventre est celui qui est le plus récalcitrant, pepsncoach.fr vous explique pourquoi exactement. En pratiquant du cardio, vous renforcez en même temps votre cœur et tout le système cardio-vasculaire.

A voir aussi : Le vélo : un mode de transport aux nombreux bienfaits

Vous gagnez également progressivement en souffle tout en tonifiant petit à petit vos muscles. Le corps s’adapte graduellement aux intensifications mesurées des exercices. En principe, il faut au moins une séance de 20 minutes de cardio-training afin de pousser le corps à puiser dans sa réserve de graisse. Toutefois, cette estimation dépend grandement des activités et de l’intensité des exercices.

Il existe plusieurs activités se prêtant parfaitement au cardio-training :

A voir aussi : Les vélos électriques permettent-ils véritablement de faire du sport ?

  • Marche à pied sportive
  • Running
  • Rameur-natation
  • Corde à sauter
  • Ski de fond

Le cross training pour être sûr de perdre son gros ventre

On a tendance à confondre le cardio-training au cross training, mais il s’agit de modes d’entraînement distincts. Le cross training est un mode d’entraînement mettant en œuvre plusieurs disciplines pratiques en même temps, le cardio-training en fait partie. Plus concrètement, le cross training alterne endurance, cardio et haltérophilie.

Le sport ou la discipline d’endurance permet de brûler des calories, de même que le cardio. L’haltérophilie ou musculation permet de se constituer une musculature ferme et tonique. Il ne faut pas oublier qu’en perdant du gras, le corps perd également un peu de muscle. D’un autre côté, une bonne musculature permet d’accélérer le métabolisme de base.

Il est conseillé de pratiquer au moins deux séances de cross training par semaine à un rythme de 30 à 45 minutes par séance. Bien sûr, il faut que la durée et l’intensité des exercices soient adaptées progressivement. Parmi toutes les méthodes basées sur le fractionné, vous pouvez noter le Hiit et sa version japonaise le Tabata.

Tonifier le ventre : abdos et gainage

Pour maigrir, il faut manger ses légumes et céréales et faire ses abdos. Mais ce n’est pas totalement vrai. Faire des exercices d’abdos permet effectivement de tonifier le ventre et de creuser les tranchées d’une belle tablette de chocolat. Mais en fait, ces fameux crunches ont tendance à donner du volume au ventre.

Ainsi, sur un gros ventre bien bombé, les abdos n’ont pas exactement l’effet escompté, du moins à l’apparence. Il est essentiel en même temps de miser sur les exercices de gainage pour atteindre les objectifs de ventre plat. Le gainage permet de cibler les muscles abdominaux profonds – iliaque, transverses obliques et psoas.

Partager :