Les bonnes raisons d’adopter un chien pour faire du sport !

9
Partager :

En France, il y a plus d’un chien pour dix habitants : cela fait près de sept millions de nos amis à quatre pattes qui partagent nos vies ! Le chien est l’animal qui a été domestiqué en premier par l’être humain, il y a plus de dix mille ans de cela… Que d’aventures passées ensemble. Dans notre article, nous allons voir pourquoi il est toujours aussi intéressant de choisir d’adopter un chien et, surtout, ce que cela implique. 

Un véritable compagnon sportif

Ce qui caractérise la plupart des chiens, c’est leur attachement à leur maître et, pour certaines races, à la famille toute entière. Ils adorent suivre leurs humains préférés partout. La balade est d’ailleurs leur moment préféré de la journée, sachant qu’il est primordial d’offrir aux chiens une activité régulière à l’extérieur pour qu’ils puissent s’épanouir et ne pas développer de problèmes comportementaux. Il est même possible de les emmener faire notre sport quotidien avec nous, avec suffisamment de dressage lorsqu’ils sont encore chiots. Lorsqu’on fait du footing avec eux, on appelle cette activité le canicross. Il est possible d’en savoir plus sur des sites spécialisés, comme le CTNI Canicross. Outre le bénéfice pour notre santé et celle de notre animal de compagnie, c’est un excellent facteur de développement du lien qui nous unit à eux. Néanmoins, il convient de pouvoir entraîner son chien avant de l’emmener faire du canicross, ou toute autre activité canine. C’est ce que nous allons justement voir maintenant.

Lire également : Quels sont les avantages d'utiliser une plateforme vibrante ?

Le dressage, l’assurance d’avoir un chien équilibré

L’erreur communément admise lorsqu’on prend un chiot ou même lorsqu’on adopte un chien adulte, c’est de négliger la phase de dressage. Il faut retenir un principe très important dans le premier cas : un chiot est particulièrement sensible aux expériences qu’il vit pendant les trois à cinq premiers mois de sa vie. C’est à ce moment-là que les bases de son comportement futur vont se construire, notamment au niveau des interactions sociales. Un chiot qui reste en vase clos auprès de son maitre durant cette période, c’est le meilleur moyen de le rendre agressif envers ses congénères et craintif avec les autres humains, voir peureux face à des situations inconnues pour lui et pourtant banales dans la vie de tous les jours (une voiture qui passe, le bruit d’une moto, une foule sur un marché, etc).

A découvrir également : Pourquoi l’acupression est-elle bénéfique pour la récupération des sportifs ?

Il s’agit donc non seulement d’apprendre les ordres de base à un chien, d’être très ferme sur le respect de celles-ci par notre animal, et ce, sans craquer face à notre petite boule de poils, mais aussi de lui faire découvrir le monde progressivement aux premiers âges de sa vie. Avec ces quelques conseils de base, on peut faire de notre chien un compagnon fiable, qui peut être promené librement sans avoir peur d’un incident, avec un rappel efficace. Enfin, nous pouvons souligner qu’un chien n’est pas comparable à un être humain dans ses interactions. Il s’agit de ne pas faire d’anthropomorphisme, c’est-à-dire de prêter aux animaux des sentiments ou réactions humaines. S’ils sont empathiques et attachés à leurs maîtres, ils sont dans une dynamique de meute hiérarchisée. Et en haut de cette pyramide, il faut qu’il y ait l’humain de référence, qui se doit d’être à la fois fiable et ferme à tout moment.

Partager :