K-Taping : quelle technique de pose pour quelle correction ?

139
Partager :

Fréquemment employée en médecine du sport, la bande de kinésiologie permet une approche différente en matière de gestion de la douleur et du contrôle de la fonction chez le patient sportif. Dénommée « bande de K-Taping », cette bande aux coloris multiples agit positivement sur la fonction articulaire, musculaire, mais surtout circulatoire de l’athlète. Alors, il est intéressant de savoir quelle technique d’application utilisée en fonction de la zone et de la douleur à traiter ? Quelle bande de kinésiologie choisir ?

En s’appuyant sur l’expertise des équipes Prodiffusion, nous mettons aujourd’hui en lumière les nombreuses techniques d’un bandage de kinésiologie. Par la suite, nous vous recommanderons la bande la plus appréciée des professionnels de santé à l’heure actuelle.

A lire également : Tee-shirt de yoga : lequel choisir ?

Kinesiology Tape, un succès planétaire

Qu’elle soit de couleur rose, noir ou bleu, la bande de kinésiologie est devenue – en quelques années – la coqueluche des athlètes du monde entier. Et cela dans tous les sports pratiqués : football, basketball, handball, tennis, course à pied, trail, etc. Inventée par le Dr. Kenzo Kaze en 1973, elle ambitionne de maximiser la mobilité du sportif la plus indolore possible tout en améliorant la circulation sanguine et lymphatique ainsi que la proprioception. Cette dernière se définit comme l’échange d’informations entre le cerveau et le muscle.

À l’inverse, un strapping conventionnel s’avère utile uniquement lorsque le muscle endolori est immobilisé ou pour restreindre un mouvement. C’est sur cet aspect « mobilité » que la Kinesiology Tape se démarque et doit son succès fulgurant auprès des sportifs, mais également dans l’univers des soignants.

A lire en complément : L'intérêt de l'huile CBD dans la récupération musculaire

Naturellement, l’application d’une bande de kinésiologie doit être effectuée par un professionnel de santé formé à soigner la traumatologie sportive. Ce dernier sera en mesure de placer la bande de K-Taping au bon endroit et de choisir la tension adéquate (légère, modérée ou élevée) en vue de profiter des bénéfices offerts par ce dispositif de soins.

Les techniques d’application de la bande de kinésiologie

Avant de vous détailler la nature des corrections possibles, notre équipe vous énumère les différentes techniques d’application d’une bande de K-Taping. Au nombre de 4, elles varient en fonction de la zone du corps à traiter et de l’intensité de la douleur. En détail, elles sont les suivantes :

  • Pose en I : formant une forme rectangulaire classique, elle procure un effet de stabilisation,
  • Pose en X : à l’aide de deux bandes droites, vous formez une croix de façon à traiter efficacement une douleur dorsale,
  • Pose en Y : en découpant la bande en 2 sans aller jusqu’au bout, vous prodiguerez un soin de kinésiologie pour le deltoïde, le biceps, le triceps, la décompression lombaire ou encore pour corriger les fascias,
  • Pose en éventail : sous forme de fines lamelles, cette dernière méthode a pour but d’exercer un drainage lymphatique sur le patient sportif (par exemple, le genou).

Les diverses applications de la bande de K-Taping

Selon l’objectif thérapeutique à atteindre, le kinésithérapeute (ou médecin, ostéopathe, chiropracteur, podologue, etc.) a la possibilité d’utiliser la bande de kinésiologie avec un large choix de méthodes de corrections. Par ailleurs, il peut aussi combiner certaines d’entre elles.

Correction musculaire

Cette première application consiste à apposer la bande de kinésiologie sur un muscle en étirement maximal, mais sans exercer une tension sur la bande. Ainsi, elle sera à même de stimuler ou de mettre au repos un muscle douloureux :

  • Stimulation : pose d’une bande de couleur rouge / rose de l’origine vers la terminaison,
  • Ou relaxation : pose d’une bande de coloris bleu dans le sens terminaison-origine.

Correction articulaire / mécanique

Ensuite, la bande de kinésiologie est posée en tension maximale – sauf aux extrémités – de façon à améliorer l’amplitude articulaire ou à pouvoir stabiliser durablement l’articulation.

Correction tendineuse

Puis, ce type de correction permet de stimuler les récepteurs de Golgi. Pour cela, la bande de kinésiologie est placée – en tension maximale – à l’arrière de la jambe à savoir du talon jusqu’en haut du mollet.

Correction neurale

Dans cette situation, la bande de kinésiologie suit simplement la trajectoire des nerfs – du rachis vers l’extrémité distale du membre.

Correction fonctionnelle

Ici, l’objectif d’un traitement par K-Taping est de favoriser le mouvement. La bande de kinésiologie va jouer le rôle d’élastique en aidant le mouvement.

Correction « espace »

Dans ce cas, la bande de kinésiologie est appliquée en étoile ou en astérisque avec une tension au centre. Indiquée dans le traitement d’hématomes et de cicatrices, cette technique de correction permet d’offrir au patient sportif un effet antalgique (antidouleur) tout en laissant un maximum de place aux mécanorécepteurs.

Correction des Fascias

Cette septième correction impose au professionnel de santé de découper la bande de kinésiologie en Y. Par la suite, il veillera à l’appliquer comme indiqué ci-après :

  • Sans tension aux extrémités,
  • Et le reste de la bande posée en tirant alternativement par petits à-coups en vue de retendre les Fascias.

Cette technique est idéale pour le traitement des cicatrices, adhérences et autres hématomes.

Correction lymphatique

Enfin, la correction lymphatique vient assurer un drainage. Visuellement impressionnante, cette technique repose sur le fait de découper la bande de kinésiologie en fines lamelles parallèles. Par la suite, elle est appliquée en éventail – sans aucune tension – depuis les ganglions lymphatiques vers l’extrémité distale du membre ou du segment de membre.

Où trouver la meilleure bande de kinésiologie ?

Phénomène largement démocratisé ces dernières années, la bande de kinésiologie est disponible aussi bien chez des revendeurs spécialisés comme Prodiffusion que dans des enseignes de grande distribution (généralistes ou axées sur le sport). De fait, vous trouverez un grand nombre de marques et de modèles disponibles.

Néanmoins, toutes les bandes de kinésiologie ne profitent pas de la même qualité de conception et des mêmes performances. Pour en avoir essayé plusieurs, notre choix premier se porte sur la bande de kinésiologie Mueller® « Kinesiology Tape ». Dans un format 5 cm x 5 m, elle se montre hydrophobe, tolérante et respirante. De plus, elle offre une excellente tenue dans le temps.

Bien entendu, d’autres modèles de bandes de kinésiologie se révèlent tout aussi efficaces. Notre équipe peut, par exemple, vous citer :

  • Curetape Classic,
  • Doki Tape,
  • Curetape Sport,
  • Leukotape K par BSN Medical,
  • Etc.

Ultimes conseils avant l’application

Pour parfaire leur tenue dans le temps, notre équipe vous suggère de découper en arrondi l’extrémité des bandes de kinésiologie. De plus, évitez également d’apposer les doigts sur la colle, car vous diminuez l’adhérence de la bande d’au moins 30%.

Quant aux bienfaits de la bande de kinésiologie, ils sont présents durant les cinq premiers jours de portage. Au-delà de ce délai, la bande perd en élasticité et en efficacité. Selon les recommandations du professionnel de santé, vous pouvez :

  • Retirer la bande de kinésiologie vous même,
  • Ou renouveler le traitement avec la pose d’une nouvelle bande par ce même professionnel.

À présent, vous êtes parfaitement renseigné sur la diversité d’applications qu’offre la bande de kinésiologie. Procurez-vous, au meilleur prix et sans délai, les meilleures bandes de K-Taping sur la boutique de vente Prodiffusion.fr. Également, vous pouvez commenter cet article avec un témoignage sur votre propre utilisation de ce dispositif de soin. Nous nous ferons un plaisir d’échanger avec vous !

Partager :