Le CBD en remplacement des anti-inflammatoires ?

269
Partager :

Le CBD fait polémique. Encore loin des traitements médicaux à base de cannabis utilisés au Canada ou aux Etats-Unis, le CBD est quand même tout à fait légal en France depuis 2018. En effet, cette molécule non psychoactive du cannabis a déjà prouvé ses vertus thérapeutiques grâce aux résultats de nombreuses études scientifiques. Mais en est-on arrivé au stade où le CBD va remplacer les anti-inflammatoires traditionnels ?

A lire également : La génétique au secours de vos performances sportives

CBD et inflammation : anti-inflammatoires traditionnels

Une inflammation est la réaction de l’organisme lorsqu’un agent pathogène l’agresse. Cet agent peut être un virus, une bactérie ou une cellule et l’inflammation est la réponse du système immunitaire. Elle se manifeste par des signes extérieurs comme la montée de température ou l’apparition des rougeurs sur la peau et provoque des sensations de douleurs.

Étant une réaction saine du corps pour se protéger, l’inflammation se finit en général par un remplacement du tissu touché. Mais dans d’autres cas, l’inflammation se répète souvent et devient chronique due à des maladies comme le rhumatisme ou tout simplement à des mauvaises habitudes comme le stress. Dans la médecine traditionnelle, l’inflammation est traitée grâce à deux types de médicaments : les AINS ou Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens comme le très fameux Ibuprofen présent dans tous les tiroirs et les AIS ou Anti-inflammatoires Stéroïdiens.

A découvrir également : Le coaching sportif en ligne pour retrouver la forme

Ces derniers sont des corticoïdes puissants qui sont surtout utilisés dans le traitement d’inflammations chroniques pour cause de maladies comme le rhumatisme, la Rectocolite Hémorragique, la maladie de Crohn…En plus de la dépendance aux corticoïdes, les patients qui doivent passer par ce traitement subissent aussi leurs effets secondaires : rétention d’eau, prise de poids, baisse de l’immunité… C’est à ces patients que l’achat cbd et le passage à un traitement à base de CBD s’adresse tout particulièrement.

CBD et inflammation : effets anti-inflammatoires du CBD

A l’instar des AINS, le CBD agit sur les inflammations en se fixant sur les récepteurs du système endocannabinoïde et en agissant sur le COX1 et COX2, ce qui va réguler les sensations de douleurs. En bref, c’est grâce à cette action que vous ressentirez moins les douleurs liées à l’inflammation.

En plus de cette action, le CBD possède aussi des propriétés qui permettent de réduire l’inflammation. En effet, en activant les récepteurs qui s’appellent CB2, le CBD va limiter la réponse du système immunitaire face à l’inflammation chronique par l’inhibition de la cytokine.

CBD et inflammation : mode d’utilisation du CBD

La médecine alternative qui propose des traitements anti-inflammatoires à base de CBD a déjà fait ses preuves sur différents types d’inflammations chroniques. Le CBD peut être en effet utilisé sous différentes formes : en patch de CBD, en crème au CBD ou sous forme d’huile de CBD (sa forme la plus connue).

Dans le traitement des inflammations qui provoquent des réactions cutanées comme la dermatite allergique ou des douleurs sur des zones définies (par exemple au niveau des articulations pour le rhumatisme), vous pouvez appliquer l’huile de CBD ou la crème au CBD sur la zone concernée et masser doucement. Vous pouvez aussi utiliser des patchs dans cette configuration.

Pour le traitement des inflammations internes comme les inflammations pancréatiques, le CBD doit être absorbé par voie orale. Dans ce cas, vous devez verser quelques gouttes d’huile de CBD sous la langue. Pour connaître les doses et les contre-indications, vous devez consulter votre médecin.

Partager :