Les 5 étapes à suivre pour apprendre le kitesurf

51
Partager :

MT : Apprendre le kitesurf : Un sport de glisse accessible à tous

MD : Apprendre le kitesurf : Pour la majorité des débutants, apprendre le kitesurf peut être impressionnant et inaccessible. Pourtant, ce n’est pas le cas.

A voir aussi : Les bénéfices du krav maga

Pour devenir un pro du kite-surf, nul besoin d’avoir de gros bras ou d’être intrépide. C’est vrai qu’il faut du courage pour se lancer à l’eau en tant que débutant. Mais comme les autres sports nautiques comme le wakeboard ou le windsurf, il faut juste s’adresser vers une école agréée Ffvl avec des moniteurs compétents. En quelques jours, vous pouvez apprendre les bases ainsi que les règles de sécurité.

Connaître son matériel et observer les éléments qui nous entoure

Quand vous arrivez sur un spot ou un plan d’eau, il est indispensable de prendre le temps d’analyser les conditions météo, les obstacles potentiels ainsi que l’état de l’eau : conditions du vent, sa force (importante dans le choix de la taille de la voile), les dangers au vent ou sous le vent.

Lire également : Les équipements indispensables à la randonnée en montagne

Ensuite, lors d’un enseignement de qualité dans une école française certifiée, vous apprendrez à dérouler les lignes, à gonfler l’aile de kite, et à la relier à la barre. Une aile connectée de travers provoque des accidents. Il est donc important de connaître tout système de sécurité, relatif à la pratique du kitesurf.

Savoir manier l’aile de kite

Généralement, c’est avec le moniteur ou en binôme que les débutants vont apprendre à lever une aile de kitesurf sur la plage. Une personne se trouve à la barre et l’autre se chargera d’attendre le top pour lâcher l’aile et décoller. Une fois que la pédagogie est acquise, l’opération peut se faire dans l’eau afin de réduire les impacts de chutes.

Une fois que votre aile sera en l’air, elle devra monter le long du bord de la fenêtre sans pour autant générer de la puissance. Cela vous permettra de connaître les limites de la fenêtre de vent. Très vite, les pratiquants pourront naviguer sur eau peu profonde, ou un lagon. Dès que la maîtrise de la puissance de l’aile est acquise, ils peuvent passer au water start.

La phase du water start

Apprendre le kitesurf, c’est goûter aux sensations fortes que ce sport de glisse procure. Dans la phase de water start, vous allez donc vous lever sur l’eau et vous apprendrez à prendre de la hauteur. Avant de commencer, vous devez donc bien régler les footstraps de sa planche de surf. Ensuite, vous mettre votre aile au zénith, afin de choisir une direction. Vous balancerez votre aile de gauche à droite et vous commencerez à dériver, le dos au vent. Une fois en confiance et que l’on retrouve les conditions idéales, il est possible de prendre de la puissance.

Remonter au vent et effectuer ses premiers bords

Pendant les cours collectifs, l’élève doit apprendre à maîtriser le waterstart dès la première séance. Une fois cette étape faite, il commence à glisser sur l’eau et tirer ses tout premiers bords. Il faut pratiquer au maximum, dans les meilleures conditions afin de trouver son équilibre. Il ne faut juste pas trop s’éloigner du large en cas de soucis.

L’apprentissage du kitesurf, c’est l’apprentissage du ride des deux côtés. Il faut avoir de bons appuis et avoir une bonne position de son corps afin de remonter petit à petit face au vent.

Devenir autonome

Grâce aux cours de kitesurf chez Prokite par exemple et aux diverses phases de perfectionnement, vous pouvez apprendre à être autonome et gérer votre environnement.

Vous pouvez tester de nombreux spots réputés en France comme la Presqu’île de Quiberon, l’île de Ré, la Bretagne-Sud ou la Baie de Somme. Vous pouvez pratiquer dans les vagues.

Attention, le kiter qui part de la plage est prioritaire par rapport à celui qui revient du large. Il est toujours important de bien regarder avant de changer de direction. La plupart des collisions surviennent à cause de ce manque d’attention.

Partager :