Tout savoir sur la randonnée bivouac pour s’évader !

17
Partager :
Tout savoir sur la randonnée bivouac pour s’évader

Après une longue journée de promenade sur les sentiers de randonnée, il vous faudra faire preuve d’ingéniosité et planter une tente pour passer la nuit. Contrairement au camping qui nécessite l’installation d’une tente durable, le bivouac ne dure pas.

Il consiste à monter sa tente au milieu de nulle part pour se reposer le temps d’une nuit. Découvrez dans les prochaines lignes tout ce qu’il faut pour passer une randonnée bivouac inoubliable.

A voir aussi : Les vélos électriques permettent-ils véritablement de faire du sport ?

Conseils pour passer une randonnée bivouac évasive et inoubliable

Si faire des randonnées vous passionne tant, vous devez sans doute vous intéresser à la solution de reposoir. Il devient important de savoir construire une tente bivouac pour se reposer après la marche.

Se munir des équipements indispensables

Faire de la randonnée bivouac consiste à vivre une expérience riche et agréable. Cependant, pour votre sécurité et pour pouvoir raconter plus tard votre aventure, vous devez tout mettre en œuvre afin d’éviter des surprises désagréables.

A voir aussi : Pourquoi pratiquer régulièrement du sport ?

Pour se faire, équipez-vous d’une lampe frontale, d’un sac de couchage avec une température adaptée à votre destination, d’un matelas gonflable ou auto gonflable avec un kit de réparation et du matériel nécessaire pour monter un tarpaulin très rapidement, d’un filtre à eau et de couteau multifonctionnel.

Choisir avec soin sa destination de bivouac

À condition d’avoir l’accord du propriétaire des lieux et de s’éloigner des milieux urbains et des routes, le camping est autorisé partout. Vous avez donc le droit de faire votre randonnée bivouac où vous voulez, mais il serait plus sécurisé de se renseigner sur les dispositions légales relatives à une telle activité dans le milieu que vous ciblez.

randonné bivouac

Car, tandis que certains parcs interdisent le camping, d’autres par contre l’autorisent sous conditions d’emplacement, d’heures et d’équipement. Par ailleurs, éloignez-vous des troupeaux et évitez de camper à proximité d’un cours d’eau dont le débit pourrait rapidement changer en cas d’orage.

Bien installer sa tente

Au cours d’une randonnée bivouac votre sécurité dépend majoritairement de l’endroit où vous passez la nuit. Pour ce faire, vous devez en prendre soin. L’idéal serait que vous vous y mettez tôt. N’attendez pas qu’il fasse sombre avant de monter le bivouac.

Dégagez le sol et débarrassez l’emplacement des objets contondants et des pierres. Plantez le bivouac en orientant l’ouverture principale à l’abri du vent puis creusez légèrement une rigole pour canaliser l’eau de ruissellement en cas de pluie.

Allumer le feu

Avant d’allumer le feu pendant votre randonnée bivouac, renseignez-vous pour savoir si le feu est autorisé dans cet espace et faites l’effort de vous en tenir à la réglementation en place, car de tels actes ont des répercussions irrémédiables sur l’environnement.

Pour augmenter vos chances de réussir le feu, choisissez un lieu à l’abri du vent, nettoyez et creusez une cuvette où déposer les brindilles et les herbes sèches. Allumez et rajoutez progressivement des brindilles.

Effacer ses traces

En partant, inspecter les lieux pour ne laisser aucune trace d’ordures ou de nourriture qui pourrait altérer le comportement des animaux sauvages et être néfaste à leur santé. Lorsque vous bivouaquez, ne faites pas trop de bruit et évitez d’endommager la faune et la flore.

Pour déféquer, faites dans le sol, des trous de quinze à vingt centimètres de profondeur à l’écart du campement et des sources d’eau. Ensuite, camouflez bien les trous à la fin.

Partager :